Noise Injection

Psyché, Prog & Metal Reviews

Live Reports

[Live Report] Leprous – The Ocean – Port Noir – 13/11/2019 @Villeurbanne

Nouvelle soirée dédiée au Metal Progressif organisée par Mediatone dans l'antre du CCO. La billetterie annonce, comme prévu, complet. Avec 3 noms bien évidemment venus de pays où le Prog bénéficie d'une certaine côte. Les norvégiens de Leprous font office de tête d'affiche, suivi des allemands de The Ocean et des suédois de Port Noir. Particularité de l'affiche, j'ai déjà vu chaque groupes performer sur scène, c'est donc l'occasion de valider (ou pas) certains acquis.

Port Noir

Les suédois démarrent avec des morceaux de leur dernier album The New Routine, un album que je n'ai pas vraiment étudié, celui-ci ne m'ayant pas franchement emballé. C'est donc avec peu de passion que je siffle une bière en écoutant "Young Bloods", "Flawless" et "Blow" ou encore "Champagne", c'est bien trop Pop à mon goût et très loin de ce à quoi je m'étais intéressé lors de leur première partie de Pain of Salvation au Ninkasi il y a quelques années. Le set se termine avec "Old Fashioned" et "13", donc en gros, que des titres du dernier album alors que le précédent avait quelque chose à proposer... Satisfaction mitigée sur cette prestation qui, malgré que le groupe soit visiblement en train de changer de cible, reste honorable et ravira les amateurs de ce type de son, entre RockElectro et Pop.

The Ocean

Contrairement à Port NoirThe Ocean est revenu en 2019 avec un album très bien travaillé, dont les racines Prog sont parfaitement assumées avec des constructions complexes et une orchestration planante transformant le tout en Post Metal Progressif d'excellente facture. Les allemands commencent fort avec un titre qu'ils avaient joué en fin de set au Hellfest, "Permian: The Great Dying". C'est bon je suis dedans et le public autour de moi semble également comprendre qu'on monte d'un cran.

Alternant chant clair et guttural, "Mesopelagic: Into The Uncanny" va rappeler quelques souvenirs concernant l'album Pelagial, aux riffs bigrement efficaces. Jusqu'ici je prends pleinement plaisir à me laisser prendre par ce que propose The Ocean, "Silurian: Age Of Sea Scorpions" en est un étendard affirmé. Le titre d'une dizaine de minutes est notable grâce à une maîtrise parfaite des passages calmes et des montées plus violentes avec un petit air de Tool par moment.

Avant de laisser place aux norvégiens en clôturant sur "Firmament", je reviens sur l'exceptionnel Pelagial, et le titre "Bathyalpelagic", ça te parle pas ? C'est un morceau en 2 parties qui propose toute la panoplie technique des teutons et qui arrache comme il faut quand il le faut. Pour moi c'est le climax du set de The Ocean et certainement l'une des pépites de leur discographie. Les allemands ont proposé ce qu'ils savent faire, du très bon Post-Metal à la très forte connotation progressive. Congrats.

Leprous

Leprous... Ce groupe fait partie de ma shortlist de ceux qui m'ont mis la plus grosse claque live, je m'en souviens encore, 2012 au Marché Gare, deux albums dans sa discographie et un souffle rafraîchissant de progressif norvégien (des gars du même village qu'Ihsahn, chanteur d'Emperor by the way, ça doit jouer quand même...). A l'époque ça jouait un Metal Prog avec l'accent sur un chanteur passionné et claviériste à la fois, ça change du gratteux speedy gonzales sur son manche d'Ibanez que l'on retrouve encore bien trop souvent dans la sphère Prog. C'était le top.

Depuis Leprous a pondu quelques disques, et certains sont franchement excellents, The Congregation ou l'avant-dernier Malina sont de vrais pépites bien que parfois inégales. Mais le dernier Pitfalls ? What the fuck ? Bon je veux pas être médisant et je vais laisser encore un peu de temps pour m'imprégner de l'oeuvre avant d'avoir un jugement définitif, mais virez moi "Below" et "I Lose Hope" bon sang. Le concert démarre bien entendu avec "Below" et "I Lose Hope", Aïe. Einar Solberg au chant, quitte même son clavier pour devenir un vrai lead singer sur scène, je suis peut être réticent au changement mais j'aimais bien quand ce gars restait en place derrière son clavier et faisait le show, mains sur le clavier, j'y voyais quelque chose de nouveau. Je me dis que je viens de faire passer le pire et qu'il me reste que du bon alors allons y. Petit retour en arrière avec "The Valley" de l'album Coal ou "From the Flame" de Malina, je commence enfin à me libérer et je ne suis pas le seul, le public commence à bien monter en pression.

Après quelques morceaux du dernier album, Leprous revient sur un morceau qui fait maintenant partie de toutes leurs setlists, "Slave", rien à dire ici je retrouve tout ce qui fait la force et la qualité des nordiques, un chant exigeant et lyrique, un accompagnement guitare/synthé visant la mélodie avant la démonstration, un vrai joyau.

Déjà présent lors du dernier concert au CCO, le nouveau violoncelliste à une place de plus en plus prépondérante au sein de la formation. Il prend naturellement le devant de la scène sur un titre comme "Distant Bells", une vrai bonne idée d'intégrer ce type de musicien à long terme.

Pour finir, Leprous nous proposera une grosse dizaine de minutes de "The Sky is Red" qui je pense est le meilleur morceau de leur dernier opus. Je me concentre essentiellement sur Baard Kolstad derrière les fûts, ce type m'a toujours intrigué avec une maîtrise technique excellente et une mimique définitivement Rock avec ses petits sauts entre changements de tempos et/ou breaks. Ce fut un bon set, dans la veine du précédent, mais la nostalgie me rappellera toujours que Leprous sait faire quelque chose d'encore plus authentique !

 

Ce soir au CCO on retrouvait forcément tous les amateurs de Prog moderne, l'affiche parlait d'elle même avec un concert complet. Un événement que je ne pouvais pas louper et qui s'il n'a pas apporté beaucoup de surprises, s'est révélé satisfaisant !

La note des lecteurs
[Total: 1 Moyenne: 5]
The following two tabs change content below.
Progressive Metalhead

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.