Report: Therion, Imperial Age, Null Positiv, Midnight Eternal – 18/02/2018 à Lyon

C'est après 6 années d'absence que les suédois de Therion sont revenus à Lyon pour présenter leur Metal symphonique. Cette tournée fait suite à la parution de leur dernier album particulièrement ambitieux "Beloved Antichrist", opéra metal s'étalant sur un triple album pour une durée totale d'environ 3h30.

La salle du Ninkasi a eu l'occasion de démarrer la soirée avec Midnight Eternal, groupe venu d'outre atlantique dirigé par la chanteuse Raine Hilai. Le ton est donné rapidement, le métal symphonique prodigué sera dans la veine de Nightwish ou Delain. Globalement je n'ai pas été convaincu par ce que j'ai entendu. Si les musiciens ont démontré une technique supérieure à la moyenne, avec un combo guitare/clavier parfaitement maîtrisé, l'ensemble manque d'originalité. Le Metal symphonique est un style exigeant qui peut vite tomber dans la caricature, et sans aller jusqu'ici, je dirai qu'il n'y a rien eu de bien nouveau sous les cocotiers, encore un groupe à base de front-female entourée de musiciens mixant le speed metal et le symphonique. L'ambiance tranche clairement avec le groupe suivant.

 

Null Positiv, formation en provenance de Berlin est menée par la très énergique Elli Berlin. Style visuel post-apocalyptique, paroles en allemand, alternance de chant guttural clair, Null Positiv est venu pour faire vibrer les murs avec un Metal puissant à la croisée d'un Arch Enemy et The Haunted. Il y a une certaine rage dans ce groupe et Elli retransmet ça particulièrement bien, d'ailleurs son énergie débordante monopolise l'attention sur scène.

Dans une soirée censée être particulièrement symphonique, Null Positiv se présente avec un un style plus tranchant, un vent germanique couplé à la personnalité féline (mais pas le chat tout mignon, plutôt un tigre bien balèze) de la front-female qui mise sur l'efficacité et le rentre-dedans pour offrir une prestation d'excellente facture.

 

Les amoureux de sons épiques se sont délectés à l'écoute du groupe suivant, Imperial Age. Ce collectif venu tout droit de Russie, finement vêtus de tenues sorties des jeux de rôles les plus fantastiques est un groupe qui n'en est pas à sa première tournée avec Therion. Leur style symphonique est par ailleurs clairement influencé par un des ténors du genre, Rhapsody of Fire en tête.

Armé de d'un chanteur lyrique et de deux efficaces voix féminines, cet opéra metal tinté de guitares speed/heavy n'exécute rien de révolutionnaire mais les bases sont respectées et l'ensemble convaincra facilement tous les fans de speed metal. Le public a d'ailleurs bien reçu la performance, une fois ce voyage épique dans les steppes russes terminé, c'est au tour de Therion de prendre place sur scène.

La tête d'affiche se lance avec un premier extrait de son opéra metal "Theme of Antichrist", le public n'hésite pas à accompagner Thomas Vikström dans son refrain. Le groupe expérimenté ne lésinera pas sur sa set-list pour offrir quasiment deux heures de show. Plusieurs œuvres de la dernière création des suédois seront présentées dont "Temple of the New Jerusalem" et "Nifelheim". 

Avec toutes ses qualités théâtrales, Therion nous embarque dans son univers riche en riffs heavy metal "à l'ancienne" et en chants lyriques qui ont fait la renommée des acteurs sur scène. Les musiciens n'hésiteront pas à traverser leur discographie pour en offrir un condensé d'une vingtaine de titres. Il y a des titres incontournables dans la production de Therion, et c'est avec une joie non retenu que le public à pu profiter des excellents "Der Mitternachtslöwe", "Son of the Staves of Time", "The Rise of Sodom and Gomorrah" et "To Mega Therion" en clôture de spectacle. Après ce final exceptionnel les membres se retirent dans un flot d'applaudissement. 

Soirée réussie pour Sounds Like Hell Productions qui aura fait plaisir au public lyonnais qui se réjouissait de revoir un grand Therion sur scène !

La note des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]
The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.