[Live Report] SYLAK Open Air 2018 @Saint-Maurice-de-Gourdans

 

Pour sa 8e édition, le festival SYLAK a affiché complet. C'est donc 10000 metalheads qui se sont rendus dans l'Ain pour en découdre avec une affiche 2018 qui se veut très Metal Extrême. Parmi les formations les plus attendues, on retrouve Sepultura, Hatebreed, Terror ou Alestorm !

Sur 3 jours caniculaires, il est déjà agréablement notable que les organisateurs ont pensé à mettre en place, à l'instar du Hellfest, une zone brumisateur. Avec quelques places d'ombres et la présence d'une rivière à quelques minutes de marche le festival se transforme en vrai colonie de vacance !

Roadies of the D SYLAK

Vendredi

Mais on est pas là pour ça, mais plutôt pour profiter des groupes. Parmi les groupes déjantés qui ont démarrés le vendredi soir, les Roadies of The D ont mis l'ambiance avec une énergie explosive. Les fans des Tenacious D ont certainement pris leur pieds. La bande de Carlos (qui a quand même la dégaine de l'emploi y'a pas à dire) réalise un set de grande qualité avec une audience en mode soirée mousse, grande tradition du SYLAK.

Parmi les festivaliers, une bonne quantité arbore les couleurs de Benighted, preuve de la notoriété solide dont dispose le groupe en Rhône-Alpes. Et c'est en clôture du vendredi soir que les stéphanois, rodés à la scène depuis déjà 20 ans ont envoyé du très lourd, un gros DeathGrind totalement sans pitié, amateurs de violence vous voilà servis. J'ai ainsi pu découvrir ce qu'avait à offrir leur dernier album Necrobreed,  très bien produit et techniquement irréprochable. Un plaisir malsain, mais plaisir quand même.

Samedi

Pour lancer les festivités du 2 jour, sous une chaleur déjà écrasante, les lyonnais de Kamizol-K se présentent sur scène et d'entrée de jeu c'est un gros Hardcore avec des influences issues du Death, du Thrash et encore un peu d'autres styles tout aussi brutaux. La bonne idée du groupe est de proposer un duo de chant féminin/masculin qui n'hésite pas à taper dans le scream. Avec 30 minutes pour donner un aperçu de ce dont ils sont capables, les Kamizol-K ont démontré un potentiel indéniable, ce sera à revoir dans une salle avec de meilleures conditions sons.

Ceux qui arpentent les salles noires de Lyon connaissent certainement In Arkadia, des locaux un peu énervés qui propose un son Thrash et Hardcore avec des riffs de guitare parfois Death Melodique. Le groupe est composé de deux chanteurs, leur prestation au SYLAK nous apprend que c'est la dernière du deuxième chanteur Mike mais qu'à cela ne tienne, le groupe à tout fait pour que le public en profite un maximum. Encore une performance de haut niveau pour In Arkadia.

En Avril dernier, le Rock'n'Eat de Lyon avait organisé une soirée Technical Death avec en tête d'affiche le groupe Origin, je me souviens encore très bien de la claque technique prise cette soirée là alors hors de question de les louper au SYLAK. Malheureusement on comprend vite que les protagonistes du jour ne seront qu'en formation réduite, guitare et batterie, le guitariste prenant à son compte quelques parties de chant. Pour une raison inconnue le chanteur et le bassiste n'ont pas pu nous rejoindre. Que dire à part que la performance a été exceptionnelle, la qualité technique des musiciens et la richesse des compositions donne un résultat redoutable. Pas de chanteur ni bassiste ? Pas de problèmes pour Origin, ils ont assuré leur show et de belle manière.

Il y a un groupe que je vois presque partout, dans tous les festivals, dans les salles de la région et que je ne loupe (presque) jamais. Imaginez un mix entre Hendrix, Electric Wizard et Led Zep? Vous l'avez? C'est Kadavar, le trio allemand de Stoner / Psychedelic Rock ne cesse de se reproduire en live et nous transporte dans un univers typiquement 70's. Leur set au SYLAK d'une petite heure aura permis à de nombreuses personnes de découvrir toute la panoplie des berlinois, du solo de guitare endiablé au gros coup de fuzz bien lourd. Brillant.

Certainement la grosse tête d'affiche des fans de Hardcore, Hatebreed est venu sur scène avec la ferme volonté de bouger le public. Circle pits et pogos bien nourris dès le début du set, y'a pas à dire Hatebreed était très attendu. La bande à Jamey officie depuis déjà 24 ans et balance sa haine sur le système qui nous gouverne, cette énergie se ressent dans chaque riffs et chaque paroles, c'est probablement grâce à ce condensé d'énergie que Hatebreed s'est fait un si grand nom. En plus d'être un groupe de musiciens de haut niveau, nos coreux sont également très rodés à la scène et auront foutu un sacré bordel dans le public avec une ambiance déchaînée.

Voice of Ruin SYLAK
Sepultura SYLAK

Dimanche

Les Suisses de Voice of Ruin m'ont été chaudement recommandé pour leur Thrash Death bénéficiant d'une petite touche progressive. Ils ont pour challenge de réveiller le SYLAK pendant la pause déjeuner. Avec un set de 30 minutes seulement, voilà ma chance de les découvrir sur scène après une première bonne impression suite à l'écoute de leur dernier album Purge and Purify. Rien à dire les helvètes se régalent sur scène avec un bon niveau technique. Solos de haute volée et envolées mélodiques très bien dosées, Voice of Ruin aura réalisé une prestation de qualité.

Petite déception pour Mantar, l'un des groupes que j'attendais le plus. Le duo furieux et complètement décérébré de Doom / Sludge a malheureusement subi une "indigestion alimentaire" (je miserai plus sur la picole) au Wacken. Ils ont été remplacé par un groupe qui à néanmoins fait le boulot.

Après Hatebreed, un autre grand nom du Hardcore vient déchaîner le SYLAK. Les californiens de Terror sont des habitués de l'hexagone, c'est même leur 2e destination préférée après l'Allemagne. Alors que les américains ont foutu le feu à la Warzone du Hellfest cette année, l'occasion était trop belle pour ne pas réitérer le coup dans un autre festival. Scott Vogel prendra soin de faire bouger tout le public en l'incitant à se déchaîner dans le pit, autant vous dire qu'un concert de Terror c'est sport. Avec 3/4 d'heure de show, nous avons eu droit à un ensemble de titres couvrant la discographie du groupe. Il y a des groupes qui sont très à l'aise sur scène et qui ont un don pour faire lien avec le public, Terror en fait définitivement parti.

Je dois le concéder, j'ai littéralement oublié Sepultura après le départ de Max Cavalera (présent de 1984 à 1997). Quelle erreur ! Les brésiliens, désormais guidés par le monstre Derrick Green depuis 20 ans ont donc joués des compositions post-Cavalera en début de set et rapidement l'appréhension s'est estompée. Le "nouveau" Sepultura a quelque chose, il a su innover en incluant des sonorités s'approchant même du Metal Progressif (il faut absolument écouter le titre "Phantom Self" et ses sonorités orientales pour s'en convaincre). La deuxième parti du set inclura des titres mythiques comme "Refuse/Resist", "Ratamahatta" ou "Roots Bloody Roots". Très belle surprise qui m'aura convaincu de jeter une oreille aux 20 dernières années de Sepultura.

En clôture du festival, c'est les "pirates" de Alestorm qui vont faire le show. Canard Géant en plein milieu de la scène et ambiance festive, Alestorm c'est un peu le groupe qui s'est monté pour déconner en chantant des conneries et qui est devenu mondialement connu par le fruit du hasard (ou le fait que les metalleux aiment bien déconner, ça doit jouer). Clairement pas ma tasse de thé, je dois dire qu'on se prends au jeu pendant 2 ou 3 titres, mais les compositions sont faites de sorte à accentuer le côté festif au détriment d'une musicalité plus variée.

 

Bilan plus qu'honorable pour cette 8e édition du SYLAK, un festival de passionnés qui a atteint la maturité, le site est excellent en restant à taille humaine, la distance entre le camping et la zone concert très courte. Bravo aux organisateurs qui ont créé un festival avec une vrai identité et un public d'enfer. Bravo aux bénévoles qui font un boulot impressionnant.  Une chose est certaine, à l'année prochaine !

 

La note des lecteurs
[Total: 2 Moyenne: 4.5]
The following two tabs change content below.

1 commentaire sur “[Live Report] SYLAK Open Air 2018 @Saint-Maurice-de-Gourdans”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.