Noise Injection

Psyché, Prog & Metal Reviews

Live Reports

[Live Report] Halflives, Catchlight et Dystopie – 28/08/2018 au Blogg @ Lyon

C'est la rentrée au Blogg et pour bien démarrer la saison, rien de mieux qu'une affiche Rock/Metal le mardi 28 août composée de deux locaux avec Dystopie et Catchlight en support des italiens de Halflives actuellement en tournée européenne.

Dystopie

Sans avoir eu l'occasion de les entendre au préalable, les grenoblois de Dystopie sont venus présenter leur Metal Alternatif intégrant des sonorités ambiantes et symphoniques. C'est donc sans savoir à quoi m'attendre que j'ai pu découvrir les créations de Dystopie. Les riffs de Jérémy à la guitare tachent d'être à la fois heavy et mélodiques en proposant une alternance sons saturés / son clairs et passages silencieux. Kévin au clavier apporte une touche ambiante et place dans les compositions un apport mélodique important. L'univers proposé par le quintet pourrait parfois faire penser à Evanescence, Nightwish ou Lacuna Coil, c'est d'autant plus perceptible avec la présence d'Emma au chant. La frontwoman développe une voix au timbre assez grave rappelant celle de Amy Lee. Le duo basse/batterie combine avec aisance sans jamais trop en rajouter, le jeu de double pédale parfaitement dosé ainsi qu'une présence scénique à la hauteur du potentiel de nos protagonistes semble faire mouche et satisfait l'audience présente ce soir-là. Dystopie n'en est encore qu'à son premier album et ses premières scènes, mais c'est une découverte tout à fait plaisante. Pour les plus curieux, pourquoi ne pas découvrir leur album entièrement disponible sur leur site web.

 

Catchlight

Certainement le groupe que j'attendais le plus de la soirée... Sur la même scène du Blogg, en février de cette même année, Catchlight m'avait convaincu grâce à un son Post-Metal Progressif exigeant se plaçant entre Tool et Karnivool. Avec cette fois-ci l'album Amaryllis en tête , ce fut pour moi l'occasion de redécouvrir l'approche atmosphérique et progressive de la bande à Sébastien. Le duo de guitare maîtrisé par Arnaud et Séb fonctionne parfaitement et met en valeur leur maîtrise de la 6 cordes.

Les titres de Catchlight s'enchaînent sans accrocs portés par un excellent niveau technique à la basse et derrière les fûts. Des titres tels que "Eclosion" transportent l'audience dans un univers proche de ce que pourrait offrir Maynard James Keenan avec une efficacité diabolique, tandis que le refrain de "Long Night" s'immisce aisément en soi pour devenir une mélodie bien ancrée qui mettra un certain temps avant de se faire oublier.

 

 

Sans oublier "Criminals" intégrant très largement des composantes Metal Industriel à la manière d'un Nine Inch Nails. Si Catchlight n'a produit  qu'un seul album à ce jour (auto-production récemment remastérisé en écoute en ligne), ses riffs accrocheurs, dynamiques et tout autant atmosphériques ne tombent jamais dans la facilité ou le manque d'inspiration.

L'inspiration d'ailleurs, Catchlight semble ne pas en manquer. Avec un deuxième album qui devrait pointer le bout de son nez, le groupe devrait offrir une belle continué à Amaryllis. Bref, une prestation solide, des compositions progressives d'excellente facture, Catchlight a les moyens de se faire un nom dans l'hexagone et c'est tout ce que je peux leur souhaiter.

Halflives

Les italiens de Halflives actuellement en tournée européenne ont présenté leur Indie Rock / Rock Alternatif devant une audience un peu moins nombreuse que ce dont les précédents groupes ont pu profiter. Et si l'aspect "Teenage Rock" à tendance à très très rapidement générer beaucoup d'ennui chez moi, je ne peux pas dire pour autant que Halflives produit quelque chose de mauvais. Au vu de la prestation scénique irréprochable et très professionnelle sans oublier la qualité du chant à la justesse vocale exceptionnelle, nos voisins de Modène ont des atouts à faire valoir. S'il existe un réel public pour ce type de rock, je ne peux qu'encourager les amateurs du genre à se faire leur propre avis en découvrant Halflives.

Une rentrée réussie au Blogg qui repart sur ses bonnes bases, à savoir 1 à 2 soirées Rock & Metal par semaine faisant la part belle à la scène émergente et locale.

La note des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]
The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.