[Live Report] Obscura + Fallujah + Allegaeon + First Fragment – 15/02/19 au CCO @Villeurbanne

Sounds Like Hell Productions a proposé une belle affiche Technical Death Metal au CCO de Villeurbanne. Dans une salle relativement remplie, la soirée s'annonçait terrible, les amateurs de riffs techniques et saturés ont été servis. Avec pas moins de 4 groupes, Obscura en tête d'affiche suivi de Fallujah, Allegaeon et First Fragment, il va sans dire que l'affiche propose des groupes avec déjà une certaine côte de popularité.

First Fragment

Venus tout droit du Québec, First Fragment a rapidement lancé les débats en ouverture de la soirée. C'est brutal, dynamique et rappellera sans doutes leurs compatriotes de Beyond Creation. Sauf erreur de ma part, la présence de Dominic Lapointe (bassiste) dans les deux formations n'y est certainement pas étrangère.

Déferlement de technique, rapidité d'exécution, blast beats et passages néo-classiques, First Fragment a donné une leçon de Tech Death. Si quelques soucis de balance audio ont pu quelque peu enlever un peu de saveur à l'écoute, la prestation des canadiens a été bluffante. La place dédiée aux instruments à cordes est clairement dominante, si le duo de guitare ne cesse de martyriser le manche et de se renvoyer le tour à chaque solos, la basse prend une position essentielle et représente un vrai atout pour le groupe. Une entrée en matière sensationnelle avec une formation d'une redoutable efficacité.

Allegaeon

Déjà à l'affiche du Hellfest 2019, Allegaeon connaît une belle ascension dans le monde du Death Metal, les américains voient leur côte de popularité grimper grâce à un style Mélodique puissant ses influences dans le MetalCore. Probablement le groupe qui m'a le plus attiré sur cette affiche d'ailleurs, là encore le niveau technique des musiciens est tout bonnement ahurissant. Ça va vite, ça joue fort, c'est lourd mais reste mélodieux, c'est la patte Allegaeon.

Avec un Metal propice au headbang, les américains ont offert une grosse demi-heure de puissance avec des œuvres alternant entre des sonorités Progressives, Mélodiques et Death. Avec déjà plusieurs années de carrière, Allegaeon a fait preuve d'une maturité scénique certaine. Si la déferlante de notes et les growls répétés ne conviendront pas à tout public, les connaisseurs du groupe en ont eu pour leur argent. On se revoit en Juin à Clisson.

Fallujah

Les californiens de Fallujah sont déjà couronnés d'une belle aura outre atlantique, malgré leur apparente jeunesse ils sont pourtant déjà signés par le label Nuclear Blast, signe que ce groupe dispose déjà d'une certaine confiance du monde professionnel. Prodiguant un Metal Extrême à la fois Atmosphérique et Progressif, Fallujah a fait bouger le public en proposant le package le plus brutal de la soirée.

Techniquement irréprochables à tous les niveaux, les américains ont très rapidement fait comprendre que leur réputation n'est pas volée. Malgré tout il y a un truc qui cloche, le groupe connaît une période de renouveau de sa formation avec ce qui semble un jeu de chaises musicales qui peut lui causer du tort. Si les albums studios dégageait une puissance vocale redoutable, le nouveau chanteur (découvert sur scène) m'a semblé moins cohérent avec les titres du groupe. Perdant en coffre et s'intégrant dans une démarche plus MetalCore (ce qui se fait habituellement/beaucoup trop dans cette niche), est-ce le signe d'une direction artistique moins innovante ? Verdict avec leur prochaine parution le mois prochain.

Obscura

Seuls représentants européens de la soirée, les bavarois d'Obscura ont fait redescendre d'un cran l'énergie du public avec une musique plus démonstrative et moins rentre dedans. Virtuoses et efficaces, les titres s'enchaînent faisant la part belle à leur dernier album Dilivium. Clairement plus accessible que les groupes précédents, Obscura a proposé un set harmonieux me réservant de bonnes découvertes dont un dernier album qui semble disposer de nombreuses qualités.

Avec à nouveau une débauche technique débordante (soirée Technical Death on l'aura compris), les allemands ont été accompagnés d'un jeu de lumière particulièrement réussi en plus d'un usage élevé de machines à fumées "façon lance flamme". Alternant sections polyrythmiques et mélodiques sans oublier leur identité profondément Death, Obscura a montré au public lyonnais qui était le patron ce soir.

 

View this post on Instagram

#obscura #technicaldeathmetal #metal #progressivemetal

A post shared by Noise Injection (@thenoiseinjection) on

La note des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]
The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.