[BILAN 2018] Top 5 des albums Garages et Psychédéliques qu’il ne fallait pas manquer cette année

Les sphères garages et psychédéliques ont pour caractéristique d'être assez poreuses. De nombreux albums sortent et les soirées/festivals commencent à trouver leurs publics. L'année 2018 à eu son lot de nouveautés, de confirmations et de prises de risques.

Spiritualized - And Nothing Hurt

Avec "And Nothing Hurt" Jason Pierce, alias J.Spaceman, a publié une œuvre qui ne peut laisser indifférent. Dans la pure tradition de Spiritualized les morceaux sont construits comme des montées sur lesquelles s'empilent les couches sonores. Une charge d’émotion se dégage de cet ensemble instrumental si cohérent. Pas étonnant pour un artiste qui continu de façonner la musique actuelle avec ses frasques du passé. L’influence des années 90’ n’est pas forcément là où le croit.

The Limiñanas - Shadow People

Les Limiñanas sont la confirmation à eux seuls que le rock français vit de belles heures. Ils prouvent qu’avec une formation atypique et des morceaux qui sortent des sentiers battus on peut être sur le devant la scène. "Shadow People" nous montre également les talents d’Anton Newcombe (The Brian Jonestown Massacre) en tant que producteur. Il aura su apporter sa patte sans dénaturer le son des Limiñanas. Un album clairement addictif qui fait référence à une époque révolue sans tomber dans la nostalgie.

Ty Segall And The Freedom Band - Freedom's Goblin

« Freedom’s Goblin », brasse tous les styles auxquels a touché Ty Segall. On passe du funk-disco complètement farfelu à d'agréables balades, en passant par des morceaux garages plus coutumiers, pour finir par être balancé dans des morceaux gorgés de fuzz. Un double album ambitieux qui permet de découvrir cet artiste aux multiples facettes. A tout juste 30 ans, Ty Segall est déjà tributaire d’une vingtaine d’albums sous son nom et sous divers projets parallèles. Rien ne semble pouvoir l'arrêter.

You Said Strange - Salvation Prayer

Enregistré dans le studio de Peter Holmström (The Dandy Warhols), le premier album des normands de You Said Strange est un petit bijoux. "Salvation Prayer" a été publié chez l'excellent label anglais Fuzz Club. Les influences sont nombreuses pour notre plus grand plaisir. L'un des membres du quatuor fait d'ailleurs parti de l'organisation du festival indépendant Rock In The Barn dont la réputation n'est plus à faire.  Un groupe à suivre dans les prochaines années.

Jacco Gardner - Somnium

Avec « Somnium » Jacco Gardner ne fait pas dans la simplicité quitte à dérouter son public. Une prise de risque qui s’inclue dans une véritable démarche artistique. L’album est basé sur l’un des premiers romans de science-fiction « Le songe ou l’astronomie lunaire » de Johannes Kepler écrit en 1608. Le livre conte l’histoire d’un jeune islandais qui apprend, par un démon, l’existence de l’ile de Levania (la Lune). La musique qui s’en dégage est une véritable ode au voyage de l’esprit.

Cinq albums c'est forcément trop peu. Mais je sais que ces deniers sont ceux qui vont m'accompagner au-delà de ce riche millésime 2018. En étant moins sur le devant de la scène, le rock redevient sous-terrain. Il gagne à nouveau une essence qu'il avait peut-être perdu. L'année 2019, qui a déjà bien commencée, s'annonce tout aussi prometteuse.

La note des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.