[Live Report] Avatar + Hellzapoppin + Old Kerry McKee – 26/03/2018 @ Lyon

On le sait , la Suède regorge de formations Metal, et cette "petite" nation parvient même à exporter ses albums à travers le monde. Ghost, Meshuggah, OpethAmon Amarth, Arch Enemy, la liste ne s'arrête pas là et vous connaissez assurément au moins quelques groupes suscités. C'est donc avec un grand plaisir que le public lyonnais à pu rencontrer Avatar, l'enfant torturé d'Alice Cooper et In Flames

L'entrée en matière sera tenu par Old Kerry McKee, one-man band suédois de blues-folk à base d'harmonica, grosse caisse et guitare folk pour offrir un goût d'Amérique à l'auditoire. Old Kerry McKee a commencé sa carrière dans un groupe de Death Metal pour finalement s'orienter vers la Folk il y a une dizaine d'année, et le suédois a eu raison, il y quelque chose dans sa musique, une voix très bien maîtrisé et un avant-goût de ce qu'a à nous proposer l'artiste. Le set est très cours mais le public a retenu le nom, un musicien de grande qualité qui a assurément conquit certains auditeurs. 

 

La formation suivante n'est pas un groupe de musique à proprement parlé, mais plutôt on collectif de tarés, un "Freak Show"nommé Hellzapoppin (qui aura valu une interdiction au moins de 18 ans au spectacle de Nîmes). Homme sans jambes qui saute sur du verre pilé en feu, nain qui se délivre de sa camisole de force, épée dans la gorge, toute la panoplie du Freak Show est présente, et on est pas loin du gore par moment !

Venu droit des USA, ce collectif s'est fait une notoriété grâce à quelques records inscrits dans le Guiness World Record, mais pour l'audience de ce soir, c'est bien évidemment la collaboration réalisé avec Avatar sur le clip "Black Waltz" que tous le monde a en mémoire.

 

Il est désormais temps de faire place à la tête d'affiche, Avatar et son roi interprété par le guitariste "Jarlsby". Déjà très apprécié lors du Hellfest 2017, c'était l'occasion ou jamais de se replonger dans l'univers farfelu d'Avatar. Le public est par ailleurs déjà très chaud et ravi de recevoir son Roi tout en scandant les paroles de "Glory to our King", introduction du dernier album Avatar Country. La mise en scène est prometteuse avec une entrée remarquée du groupe, dont notamment notre roi du soir sur son fauteuil à montée mécanique, surplombant la scène et son public, prêt à envoyer quelques riffs bien pêchus et envolées solistes mélodiques.

L'arrivée du frontman Johannes se fait sous les applaudissements très lourd d'un transbordeur complet, mais en configuration réduite. Le concert démarre avec un titre du dernier album "Legend to the King" et c'est déjà la fête du headbanging. S'en suivra les cultissimes "Let it Burn" et "Paint Me Red" qui mettront déjà tout le monde d'accord, ce soir ça va être spectaculaire !

Avec des titres du dernier album très bien disséminés tout au long de la set-list et entrecoupés de morceaux plus anciens, l'équilibre général est très bon entre morceaux violents et d'autres penchant vers un Metal plus mélodique. Les titres "Puppet Show" et "Smells like a Freakshow" représenteront parfaitement, par leur qualité de composition, cette touche comique et grotesque que l'on retrouve dans l'âme du groupe. Tout y est, de la mise en scène à la moindre ligne de basse, la troupe Avatar distille son Freak Metal redoutable. 

Notre frontman n'hésitera pas à faire plaisir au public lyonnais avec de belles paroles, il semble que nos protagonistes apprécient particulièrement leurs passages par la Capitale des Gaules et considèrent faire partie de la même famille. Il va sans dire que la plèbe aura apprécié le message de notre porte parole royal. 

Avatar clôturera le bal par son titre fétiche, le très attendu "Hail the Apocalypse" ! Et c'est ainsi que le Roi et ses acolytes se retirent, quelle soirée ! Merci à sa royauté, votre sujet sera assurément présent lors de votre prochain passage. 

La note des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]
The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.